Random Post
Search
  • Home
  • Islande
  • La péninsule de Snæfellsnes, notre dernière étape en Islande
Search

La péninsule de Snæfellsnes, notre dernière étape en Islande

La dernière étape de notre voyage en Islande fut la péninsule de Snæfellsnes à l’extrémité Ouest du pays. C’est une région incontournable qui regroupe de nombreux grands espaces et lieux d’intérêt notamment pour admirer les magnifiques fjords, les plages de sables noir, les falaises, les champs de lave et les volcans entre autres … C’est d’ailleurs cette partie d’Islande (et plus précisément son volcan Snæfellsjökull) qui fut mise en avant par Jules Vernes dans son très célèbre roman “Voyage au Centre de la Terre”. Nous avons consacré la dernière journée de notre séjour à la découverte de l’Ouest. Située à un peu plus de 100km de Reykjavík (soit environ 2h de route) la péninsule de Snæfellsnes peut facilement se visiter en 1 journée. De nombreux voyageurs font souvent l’impasse sur cette très belle région du pays qui pourtant, se découvre au travers de recoins isolés en toute quiétude.


ⓘ INFOS PRATIQUES : 

Comptez environ 1h (70km) pour rejoindre la ville de Borgarnes, 1h de plus pour arriver dans le sud de la péninsule. 

✎ Vous devez prendre un tunnel qui passe sous le fjord d’Hvalfjörður pour rallier la péninsule. Comptez 1000 ISK par véhicule pour parcourir les 5,7km sous l’eau. Il est possible de le contourner mais il faudra vous armer de patience et rajouter une bonne heure de route au compteur. 

✎ Il est préférable d’avoir sur soi un bon guide touristique (Lonely Planet est parfait !) ou un plan de route détaillé pour bien localiser et apprécier les points d’intérêt au mieux (les panneaux ne sont pas forcément repérables et le GPS ne connait pas toujours tout !) 


Ytri-Tunga : la plage où observer les phoques

Oui, alors ça c’était notre souhait mais tout comme les macareux, nous avons découvert l’Islande beaucoup trop tard dans l’année et il faisait trop froid pour les phoques qui avaient déjà déserté l’endroit. C’est ici, sur cette petite plage qui abrite aussi une ferme, que l’on peut observer une colonie de phoques, surtout en période estivale.

Nous sommes arrivés au petit matin et avons tout de même pu observer un beau lever de soleil qui dévoile toujours une superbe lumière en Islande. Après un rapide coup d’œil sur le programme de la journée, nous reprenons la route du sud de la péninsule.

L’énorme faille de Rauðfeldsgjá

S’il y a bien un spot que je ne souhaitais pas manquer lors de cette journée c’est bien cette faille sismique qui coupe littéralement la montagne en deux ! Cette crevasse (au nom imprononçable il faut bien se l’avouer) semble être beaucoup moins connue que les autres lieux d’intérêt et nous prenons donc plaisir à la découvrir en toute liberté loin des grands groupes de touristes.

Le lieu est très sympa et la vue superbe. En s’approchant de la faille, on atteint un petit ruisseau qui se situe à l’entrée et qu’il faut enjamber pour pouvoir se faufiler entre les parois étroites. Attention, la pluie rend l’accès dans la faille assez périlleux et les rochers glissants. Ne passez pas à côté de ce site naturel grandiose, la visite vaut le coup !

Découvrir le littoral à Arnarstapi

Arnarstapi est un petit village de renom situé au sud de la péninsule. Ce hameau principalement composé de résidences d’été abrite quelques commodités et une station essence. Mais c’est surtout pour sa localisation au bord de la mer et aux pieds du fameux volcan Snæfellsjökull qu’Arnarstapi est bien connu. D’ailleurs, les excursions pour le volcan partent généralement près du village.

Nous avons gagné le cœur du hameau et nous nous sommes garés sur le petit parking en face du géant de pierres qui semble garder Arnarstapi (il représente d’ailleurs l’esprit protecteur de la région). Depuis cette statue, plusieurs sentiers côtiers relient les sites de la péninsule mais l’une des plus belles et des plus appréciées est celle de 2,5km (soit environ 40min) entre le village d’Hellnar et Arnarstapi. Il pleuvait encore pas mal ce jour là, nous nous sommes donc contentés d’admirer les très belles falaises et les vagues qui viennent s’écraser sur les rochers. La côte est magnifique !

Un littoral et des plages de sable noir

En sillonnant la route en direction du Parc National de Snæfellsnes, nous entamons une petite descente vers la plage de Djúpalon pour un rapide arrêt photos. Là aussi, il n’y a personne lorsque nous arrivons sur place. C’est une aubaine ! Cette petite plage de sable noir abrite plusieurs formations rocheuses particulières. On y retrouve également de nombreuses pièces de métal rouillées échouées sur le sable qui proviennent d’un chalutier anglais L’Eding qui s’échoua ici en 1948 !

Nous reprenons la route 574 à travers le Parc National pour atteindre le prochain spot. Plus nous roulons plus nous pensons à cette dernière journée encore riche en découvertes. Cette région est réellement un condensé du meilleur de l’Islande proche du Centre de la Terre. Nous ne regrettons en rien cette étape !

La cratère de Saxhöll

En bordure de route, nous apercevons soudain un volcan d’une belle forme conique au milieu d’un immense champ de lave. Il s’agit du volcan et de son cratère Saxhöll. Une piste nous permet d’accéder aux pieds du volcan en voiture. Il n’y a toujours personne, sauf nous ! D’après les scientifiques, la dernière éruption daterait de 3000 ans environ, mais le volcan est aujourd’hui bel et bien endormi.

Pour grimper et voir son fameux cratère, un long escalier en métal a été installé. Après une courte montée (et un dénivelé avoisinant les 100m) nous voici au sommet pour découvrir ledit cratère qui n’a rien d’exceptionnel mais qui est tout de même intéressant à voir. Mais c’est surtout la superbe vue à 360° que nous offre le site qui est superbe ! La météo n’était vraiment pas clémente mais nous avons tout de même pu discerner le sommet du Snæfellsjökull qui se situe en face. Cette petite halte est souvent négligée (peut être parce qu’elle est mal indiquée …) et pourtant cette petite ascension vaut le coup !

Hellissandur, le village de pêcheurs

Nous continuons notre découverte de la péninsule en traversant Hellissandur qui fut le premier village de pêcheurs et l’un des principaux ports commerciaux de la région. Aujourd’hui, il n’offre rien de particulier si ce n’est ces magnifiques petites maisons au toit de gazon typiques d’Islande. Ce sont ces répliques de chalets de pêcheurs qui témoignent du passé d’Hellissandur.

L’emblématique Kirkjufell et ses cascades

Pour notre dernière étape dans cette péninsule, nous sommes allés admirer l’emblématique Kirkjufell et ses deux fameuses cascades. Le dôme de 463m serait l’un des sites les plus photographiés d’Islande ! Et pour cause, la vue la plus typique se situe depuis les cascades après avoir passé le pont. Pour les fans de cinéma, le site est mis à l’honneur dans le film « La vie rêvée de Walter Mitty » avec Ben Stiller.

Le panorama, avec ce décor sauvage, est tout simplement incroyable et vaut bien sa renommée ! L’ascension du Kirkjufell est possible pour les randonneurs expérimentés avec des guides professionnels. Le chemin étant périlleux pour y accéder, il faut donc être au minimum préparés et équipés.

C’est dans ce décor si particulier que notre étape dans la région de l’Ouest se finit au même titre que ce voyage en Islande. Quelques heures après, nous reprenions l’avion en direction de notre bonne vieille France. Ces 8 jours de roadtrip au pays des Vikings nous aurons laissé d’innombrables souvenirs plein la tête. Le pays possède d’incroyables richesses et s’avère être un véritable paradis pour les amoureux de la nature et des grands espaces. En espérant vous avoir donné envie de découvrir l’Islande, n’hésitez pas à demander conseil pour votre futur séjour et les bons plans pour voyager à moindre coût !

15 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :