• Home
  • Asie
  • Découverte du Triangle Culturel au Sri Lanka

Découverte du Triangle Culturel au Sri Lanka

On appelle le « Triangle Culturel » le cœur historique et culturel du pays. D’Anuradhapura à Polonnaruwa en passant par Kandy, on y découvre les stigmates d’une époque révolue mais qui a pourtant façonné ce que le Sri Lanka est aujourd’hui. Au programme pendant 5 jours : cités anciennes, temples, lieux sacrés… une étape riche culturellement.


Informations pratiques :

× La région du Triangle Culturel attire de nombreux visiteurs et les prix des entrées aux sites sont relativement élevés. Si votre budget est serré, n’hésitez pas à noter quels sites vous paraissent incontournables et à calculer les frais.

× Prévoyez plusieurs jours (idéalement 5/6) pour visiter le Triangle Culturel, les sites étant parfois à quelques heures de route les uns des autres.

× Anuradhapura : la plupart des hôtels et guesthouses louent des vélos pour la visite du site qui est très étendu. Comptez 25$ l’entrée par personne. Il n’y a pas vraiment d’entrée principale mais plusieurs points de contrôle où vous devrez vous acquitter de la somme. Point négatif : certains temples ne sont pas inclus dans le prix du billet, il faudra encore rajouter un peu… Pensez à vous couvrir les genoux et les épaules.

× Dambulla : L’entrée aux grottes sacrées coûtent 10$ par personne. Le guichet se trouvent sur le parking.

× Sigiriya : L’accès au site du Rocher du Lion coûtent 30$ par personne. Certains préfèrent gravir le rocher d’en face, le « Pidurangala » qui présente plusieurs avantages : il est 10 fois moins cher (500rp), moins touristique et il est possible de faire l’ascension tôt le matin pour le lever du soleil.


Anuradhapura, l’ancienne capitale

Cap sur Anuradhapura à environ 5h de train depuis Colombo. L’ancienne capitale, érigée au 4ème siècle av. JC conservera son titre durant plus de 1300 ans ! Difficile de croire que ce petit village, quoique très étendu, fut une cité glorieuse très importante dans le pays. Cependant, il y a un grand nombre de trésors à découvrir comme des ruines, des temples… qui valent au site d’être inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le site le plus emblématique est le Jethawanaramaya. Cette énorme dagoba édifié au 3ème siècle atteignait à la base 120m mais culmine désormais à 70m. C’est tout de même très impressionnant. Un peu plus loin se trouve le Sri Maha Bodhi, un temple qui abriterait l’arbre le plus vieux du monde gardé depuis plus de 2000 ans. Aujourd’hui moyennant 200 roupies par personne, vous pouvez visiter cet endroit et vous imprégner de l’ambiance sacrée que constitue ce centre spirituel. Aussi, amusez-vous à observer les centaines de fidèles qui viennent y déposer des offrandes.

Tout au long de votre promenade, vous pourrez observer à votre rythme les varans, singes, éléphants et une flore sublime qu’abrite le site. L’objectif est de prendre son temps et de s’engouffrer sur des petites pistes pour dévoiler les trésors d’Anuradhapura.

Dambulla et son Temple d’Or

 Nous avons choisi de nous arrêter à Dambulla pour 2 jours notamment pour sa proximité avec Sigiriya. La ville n’a pas vraiment de charme ni d’intérêt particulier, mais elle abrite tout de même le Temple d’Or et les 5 grottes sacrées. Des lieux importants à ne pas manquer.

Le Temple d’Or est superbe avec son bouddha d’or de 30m. C’est pourtant la seule chose à voir car même si l’entrée est en accès libre, l’intérieur n’offre rien de spécial. Sur le côté, on entame la montée jusqu’au temple troglodyte qui regroupe les grottes sacrées. Comptez 15-20min pour y accéder. C’est un magnifique endroit, orné de peintures à même la roche et de nombreuses statues.

Sigiriya et le Rocher du Lion

S’il y a bien quelque chose qu’on ne peut pas rater lorsqu’on arrive à Sigiriya, c’est le Rocher du Lion : un énorme bloc s’élevant du sol quasi verticalement et qui conserve, sur son sommet, les vestiges d’un palais. La partie basse du site abrite un beau parc paysager parsemé de jardins aquatiques. Le site accueille aussi le musée de Sigiriya (compris dans le prix d’entrée).

L’ascension est assez raide et comporte de nombreuses marches. Préférez le matin tant que la chaleur n’est pas trop suffocante. Sur le chemin, vous pourrez ainsi découvrir tranquillement des ruines, des fresques, des pattes de lions sculptées dans la roche avant l’ascension finale. Au sommet, le plus impressionnant est la vue à 360 degrés qui est superbe. Des kilomètres de nature sauvage se dressent devant nous.

Kandy, capitale de la région montagneuse

Kandy est une grande ville chargée d’histoire du centre du pays inscrite depuis 1988 au patrimoine mondial de l’Unesco renommée pour son Temple de la Dent. Même si le panorama qu’offre le lac et les collines aux alentours est très sympa, la ville n’a pas vraiment de charme, il est inutile de s’y attarder.

Le Temple de la Dent se situe sur les bords du lac. Il abriterait la plus importante relique bouddhique du pays : une dent du Bouddha. Comptez 1000 roupies par personne pour y accéder et découvrir de petits sanctuaires, des musées, où viennent se recueillir des milliers de fidèles. L’intérieur du bâtiment est très beau mais c’est surtout la fameuse dent qui attise la curiosité. Vous ne la verrez pas, elle est bien conservée dans un reliquaire qui contient 6 coffres !

Kandy abrite le très beau jardin botanique de Peradeniya à quelques kilomètres du centre. Le site est très vaste et nous avons donc fait la visite durant tout l’après-midi. On y retrouve toutes sortes de plantes, fleurs, arbres : des palmiers en passant par les baobabs, des plantes médicinales aux cactus… Mais aussi des hordes de chauves-souris et de macaques. Une visite très sympathique à l’écart de l’effervescence urbaine.


🏡 Bonnes adresses à retenir :

– Little Paradise à Anuradhapura : guesthouse familiale sans prétention qui propose un petit restaurant. Plat typiques sri lankais et faits maison.

Sigiriana Resort à Dambulla : établissement de qualité. Nous n’y avons pas dormi mais avons profité d’un soin d’1h au spa. Accueil chaleureux.

Daya Nivasa Child Orphanage à Kandy : un centre « Mère Thérésa » qui s’occupe des enfants handicapés et abandonnés. Une visite pleine d’émotion… L’établissement est ouvert aux visites et connus des locaux. N’hésitez pas à demander le chemin et à apporter des petits cadeaux.

Retrouvez tous les articles sur notre voyage au Sri Lanka, en cliquant ici

4 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: