Random Post
Search
  • Home
  • Europe
  • Grèce continentale : de Delphes au Péloponnèse
Search

Grèce continentale : de Delphes au Péloponnèse

Après notre escapade à Athènes, nous avons consacré 2 jours à la découverte de la Grèce continentale à savoir : Delphes et le Péloponnèse. Souvent négligé au profit de la ville ou des superbes îles, le reste du pays n’en est pas moins très intéressant sur le plan culturel et historique. S’enfoncer dans la Grèce profonde, arpenter les lieux cités dans les livres se révélait presque inévitable … Nous avons ainsi apprécié chaque moment


Location de voiture : quelques infos pratiques

× Louer une voiture est un excellent moyen de découvrir le pays surtout si votre itinéraire inclut des sites plus ou moins éloignés les uns des autres.

× Le trafic à Athènes est catastrophique mais les routes (et autoroutes) vers Delphes et le Péloponnèse sont très agréables.

× En basse saison, la location d’une voiture est très bon marché. Il existe de nombreuses compagnies qui proposent des tarifs attractifs : comparez-les sur Auto Europe ou Rental Cars par exemple. À savoir aussi que certaines compagnies comme Budget proposent le retour de la voiture 24/24h, 7/7j à l’aéroport.

× Si vous ne payez pas de supplément avec votre forfait mobile, je vous conseille de mettre Google Maps en guise de GPS. Sinon l’application Maps.Me fonctionne sans connexion.

× Attention, certaines stations-service ferment le week-end (surtout le dimanche) et jours fériés. Anticipez et renseignez-vous ! J’ai également trouvé que le prix de l’essence était identique à la France voire plus cher à certains endroits.

× Si vous ne souhaitez pas louer une voiture, pensez au bus ! Le réseau dans le pays est relativement étendu. C’est la compagnie KTEL qui tient le monopole : comptez 5€ environ les 100km.


Delphes, le « nombril du monde »

Nous entamons donc notre visite de la Grèce continentale avec un détour par Delphes. Situé à 2h15 de route d’Athènes, ce site archéologique valait la peine de se déplacer pour tout l’intérêt historique qu’il représente. Ce n’est finalement qu’un petit village avec 2 rues principales bordées de boutiques, hôtels et restaurants. Le tour est vite fait ! Mais son site antique lui donne toute son attractivité. Il faut dire que le monde entier vient admirer les nombreuses ruines posées sur les pentes du Mont Parnasse. Un environnement magnifique !

Le site est connu depuis l’Antiquité pour être le nombril du monde. Un lieu majeur donc où Apollon transmettait ses paroles divines par l’intermédiaire d’une femme capable de les entendre : la Pythie. Au fur et à mesure de la visite, les vestiges témoignent de l’importance que connut cette cité antique pendant plus de 1200 ans ! Les fouilles archéologiques organisées notamment par la France ont permis de découvrir de beaux trésors que l’on peut découvrir au musée (il est inclus dans le prix du billet).

🍴 In Delphi : nous avons testé cette taverne à l’entrée du village de Delphes. Intérieur sympa, terrasse sous les arbres mais rue très passante … Rapport qualité/prix correct toutefois elle ne fait pas partie de nos adresses coup de cœur.

 ✘ Corinthe et son canal

Nous avons ensuite repris la route en direction du Péloponnèse. La ville portuaire de Corinthe était sur notre chemin et nous avons décidé de nous y arrêter surtout pour découvrir son fameux canal. La Corinthie abrite de nombreux sites archéologiques et on y trouve également la route des vins mais par manque de temps nous en avons fait l’impasse.

Le point de vue pour observer le canal n’est pas très glamour. Il se situe sur le bord de la route, il y a pas mal de monde sur le pont … mais on oublie vite en découvrant cette merveille technique. Creusé dans la pierre sous la direction d’ingénieurs français au 19ème siècle, ce canal est long de 6km et large de … 23m ! Autant dire que les gros bateaux y passent tout juste. Avec ses parois verticales de 90m de haut, il parait que la vue est impressionnante si l’on se trouve en bas … Pour les plus téméraires, il est possible de faire un saut à l’élastique avec la compagnie Zulu Bungy Jump (juin à septembre). Comptez 80€ /pers.

Loutráki : une très bonne surprise !

Après avoir quitté Corinthe, nous avons rejoint notre hébergement pour la nuit à Loutráki, une petite station balnéaire à une dizaine de kilomètres. Je n’avais trouvé aucune info concrète sur cette petite ville avant notre voyage et mon souhait était surtout d’avoir un point de chute pour la nuit, en bord de mer. Et finalement …

Je ne regrette absolument pas ce choix ! Certes en cette mi-Mars, la station était vide avec seulement les habitants sur le bord de mer et quelques restaurants ouverts mais nous avons surtout découvert un endroit loin de la frénésie touristique. La promenade longeant la plage est très sympathique et le coucher de soleil … très romantique !

🍴 The Blue Note : c’est sans grande conviction que nous nous sommes installés dans ce bar lounge. Et puis, nous avons eu un énorme coup de cœur pour cette adresse. Une des meilleures de notre voyage. Leur salade grecque est délicieuse et leurs pizzas également ! Les cocktails sont à tomber et l’ambiance très sympa. Allez y faire un tour si vous êtes dans le coin !

Les antiques Mycènes, Nauplie et Épidaure

Le Péloponnèse serait l’une des plus belles régions de la Grèce et l’on comprend vite pourquoi à mesure que l’on roule : ici les paysages montagneux côtoient les champs de fleurs sauvages et d’oliviers jusqu’à la Mer Méditerranée. Nous avons consacré 1 journée à 3 sites antiques de renom dans la péninsule de l’Argolide.

Notre premier arrêt est donc la visite de la Mycènes antique située sur un éperon rocheux. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le site évoque surtout les noms d’Agamemnon et d’Homère dans l’Iliade. Ici, mythes et histoire s’entremêlent, on déambule au gré des ruines, on distingue un ancien palais, des maisons, des tombes … C’est LE lieu de la civilisation mycénienne. L’environnement est magnifique, il offre une vue à 360 degrés !

Je vous conseille de visiter le site à son ouverture ou en fin de journée pour éviter les groupes de touristes. Le prix du billet inclut la visite du musée. Très intéressant pour découvrir les trésors archéologiques retrouvés ici !

23km plus loin, nous nous retrouvons à Nauplie, petite ville historique du bord de mer, assez prisée des touristes en haute saison. Les nombreuses plages jouxtant le port, son arrière-pays et les ruelles pavées lui donnent ce charme fou. Nous sommes surtout venus à Nauplie pour découvrir la forteresse de Palamède qui offre une vue panoramique sur la ville et la mer ! L’ascension peut se faire en voiture (comme nous) jusqu’au parking devant l’entrée ou si vous êtes courageux, par les 901 marches au départ de la gare routière…

Le lieu est impressionnant pour la vue qu’il offre ! Le panorama est superbe ! La forteresse en elle-même n’abrite pas grand-chose, mais elle fait partie des plus belles architectures défensives du pays, encore en très bon état. Prenez une brochure à l’entrée du site ou un bon guide comme le Lonely Planet et déambulez vous-même dans les anciens bastions !

Le dernier site de la journée se trouve à Epidaure, ancienne cité-état et sanctuaire dédié au dieu de la médecine, Asclépios. À son apogée, on venait de loin pour espérer guérir miraculeusement. Les ruines sont vraiment à l’état de … ruines, clairement. Et je comprends que certains aient été déçus, ce n’est pas non plus le site que j’ai préféré. Le plus intéressant à voir ici est le théâtre, très bien conservé, avec son acoustique exceptionnelle. La première pièce y fut jouée il y a plus de 2000 ans et on y joue encore lors du Festival Hellénique chaque année. Il peut accueillir 14 000 personnes, rien que ça !

Palaia Epidavros (ou Ancient Epidavros)      

Avant de revenir sur Athènes, nous avons fait un petit détour par Palaia Epidavros une petite station balnéaire tranquille. L’endroit est hyper sympa pour venir s’arrêter manger, se rafraichir, faire une pause. On trouve de belles plages de sable fin dans le coin comme « Nissi Beach » ou « Kalamaki Beach ».

🍴 Το Μουράγιο : Nous avons mangé dans cette taverne familiale. Bien que l’accueil soit timide, nous avons apprécié nos gyros. Comptez -3€ l’un, une broutille… Par contre, moi qui adore le Tzatziki, j’ai été un peu déçue : celui-ci avait beaucoup trop d’ail !

À voir, à faire dans le Péloponnèse :

⇢ La ville fortifiée de Monemvassia
Olympie, berceau des J.O
⇢ La région sauvage du Magne pour les randos
⇢ Les ruines de Mystra
⇢ Les spectaculaires gorges de Vouraïkos
⇢ L’île d’Elafonissos pour son sable fin et son eau turquoise

Vous l’aurez compris, le Péloponnèse regorge de trésors ! Il est presque indispensable de consacrer du temps à cette région lorsque l’on prévoit un voyage en Grèce tant il y a à découvrir. Ne faites pas non plus l’impasse sur le site de Delphes, inscrit lui aussi au patrimoine mondial !

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :