• Home
  • Europe
  • Le Canal des 2 Mers à vélo : entre Toulouse et Sète

Le Canal des 2 Mers à vélo : entre Toulouse et Sète

J’ai eu l’opportunité de découvrir le Canal des 2 Mers à vélo ! J’ai enfourché mon 2 roues durant 5 jours pour apprécier la France autrement et rencontrer des gens formidables, producteurs et acteurs du tourisme local. De Toulouse à Sète, les expériences ont été riches. Zoom sur un séjour original à vélo.


Informations pratiques :

× Le prestataire qui s’est occupé du transport de nos bagages et les déplacements en minibus était BagaFrance.

× Comptez une vingtaine de jours pour parcourir l’intégralité de l’itinéraire de Royan à Sète (soit ≈800 km).

× Pour plus de renseignements : http://www.canaldes2mersavelo.com/

× Le Routard a sorti le guide sur Le Canal des 2 Mers à vélo. Les 5 itinéraires dont 29 étapes y sont présentés avec un concentré de bonnes adresses (visites, monuments, hébergements) et des cartes en couleurs.


• De l’Atlantique à la Méditerranée … à vélo !

Le Canal des 2 Mers est le seul itinéraire cyclable qui relie deux mers en France. De Royan à Sète, ce sont près de 800km de pistes qui traversent 7 départements en favorisant ainsi un tourisme en plein essor : le cyclotourisme. Ce parcours écologique permet de découvrir un patrimoine français riche, que ce soit en terme de monuments, paysages, produits locaux… L’itinéraire est découpé en 6 tronçons d’une centaine de kilomètres chacun qu’il est possible d’emprunter facilement en famille puisqu’ils sont entièrement aménagés.

Itinéraire de Toulouse à Sète

Durant 5 jours entre Toulouse et Sète, nous avons traversé 3 départements : la Haute-Garonne, l’Aude et l’Hérault. Ils regroupent les itinéraires 4 et 5 à savoir : Toulouse -Carcassonne (103km) et Carcassonne – Sète (155km). Nous avons alterné vélo et minibus pour avoir le temps de visiter quelques sites remarquables sur notre chemin.

  • De Toulouse à Castelnaudary – JOUR 1 et 2 (≈ 60 km)

Le mercredi soir, nous entamons ce blogtrip par un atelier de création de cocktails à base du Gin le Point G. Cet alcool artisanal 100% toulousain marie à merveille le goût floral de la violette à l’algue pour un mélange frais et détonant en bouche. Après cette belle entrée en matière, nous découvrons le restaurant Le Murano, une superbe adresse chic et chaleureuse. La cuisine est excellente, avec des produits frais et de saison. À tester absolument lors de votre séjour à Toulouse. Pour cette première nuit, nous logeons à l’hôtel Albert 1er, en plein cœur de la ville. Ce petit cocon était parfait. L’accueil y est chaleureux, les chambres cosy… En plus cet établissement est labellisé « Accueil Vélo » idéal pour les cyclotouristes (+ d’infos sur ce label ici).

Le jeudi matin, nous enfourchons les bicyclettes vintage que l’hôtel propose à la location pour visiter Toulouse. En plus d’être un excellent moyen pour découvrir la ville et les rives du Canal du midi, c’est avant tout un moyen simple et écologique de se balader ! Je ne connaissais pas du tout la capitale Occitane et pourtant… c’est une très belle ville. Parmi les monuments les plus connus, on notera le Capitole, la Basilique St Sernin, le Couvent des Jacobins, les berges de la Garonne et bien d’autres.

Nous finissons notre balade par une visite de la Maison du Vélo, située en face de la gare SNCF. Cette maison est un lieu dédié au vélo et à ses passionnés, professionnels ou bénévoles. On peut y louer des vélos, venir réparer le sien, manger, lire, échanger, le tout dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

À quelques kilomètres de Toulouse se trouve l’écluse de la commune de Gardouch. Nous nous posons au restaurant l’Estanquet. Une bonne adresse pour manger des plats de qualité tout en appréciant les bords du Canal. C’est d’ailleurs à cet endroit que nous entamons notre itinéraire de 12km à vélo jusqu’à Port-Lauraguais. Nous pédalons à la découverte de la piste cyclable aménagée et des écluses qui font la renommée du parcours.

Arrivés à Port-Lauraguais, nous prenons la route à bord de notre minibus pour rejoindre Castelnaudary. C’est ici que nous passons la nuit, à la chambre d’hôte Le Grand Bassin. Sophie nous accueille dans cette ancienne maison d’éclusier. Une affaire qu’elle reprend seule et qu’elle a à cœur de nous présenter. Une très belle adresse calme et chaleureuse que je recommande à 100%.

  • De Castelnaudary à Capestang – JOUR 3 (≈ 105 km)

Matinée vélo le vendredi pour l’itinéraire Castelnaudary – Bram en VTT électrique. Plutôt sympathique surtout pendant les montées ! La piste de 15km le long du Canal est vraiment agréable et la météo au top, cette portion est l’une de mes préférées du blogtrip. À notre arrivée à Bram nous reprenons notre minibus direction un endroit très sympathique : le restaurant La Rive Belle à Carcassonne (Écluse d’Herminis). Cet établissement est un réel coup de cœur : cuisine maison et de saison avec un environnement très agréable au bord du Canal. À tester absolument si vous êtes dans le coin !

Nous reprenons la route en direction de Carcassonne. Nous avions déjà eu l’occasion de visiter le coin pendant un week-end et nous avions adoré. Pour la dernière activité du jour, nous prenons place dans nos canoës pour quelques kilomètres au fil de l’eau avec Eaurizon à Puichéric. Une balade agréable sur l’Aude en bonne compagnie.

Le dîner et la nuit se passent au Château les Carrasses, un établissement magnifique à Quarante au cœur des vignobles languedociens. Cette adresse luxueuse est avant tout un lieu de détente et chaleureux qui prône la convivialité. Tout était par-fait !

  • De Capestang à Marseillan – JOUR 4 (≈ 48 km)

Après une bonne nuit de sommeil, nous partons visiter Capestang et plus précisément sa Collégiale Saint-Étienne, un monument gothique du 13ème siècle inachevé dont le clocher domine le village et ses alentours. C’est un coin assez sympathique et tranquille pour une halte. Après la visite, nous prenons les vélos pour l’itinéraire Capestang – Poilhes qui fait 5km. Cette partie est beaucoup moins aménagée et plus sauvage que celles que l’on avait déjà emprunté. Malheureusement, nos vélos n’étaient pas vraiment adaptés pour la balade. Pour cet itinéraire, veillez à avoir un bon matériel pour profiter au mieux. Nous avons ensuite fait le chemin inverse en bateau cette fois-ci ! Une manière originale de découvrir le Canal. La location de bateaux sans permis est possible en Office de Tourisme.

Nous reprenons la route direction Béziers. Nous déjeunons sur le site des 9 écluses de Fonséranes, dans un cadre vraiment sympa avec vue sur la cathédrale Saint-Nazaire au restaurant Le 9. Une adresse excellente à la cuisine raffinée et abordable. Le site vaut à lui seul le détour de par sa renommée (un des sites les plus visités d’Occitanie avec la cité de Carcassonne et le Pont du Gard). Il présente 9 écluses successives construites entre 1676 et 1680, une prouesse pour l’époque ! Le site a été complètement réaménagé et réouvert au public en juillet 2017.

Notre fin de journée se passe à la Maison Noilly Prat à Marseillan. Nous entamons la visite des caves du premier vermouth français à la découverte de sa fabrication et de son histoire. Un endroit très sympa. La dégustation et l’atelier création de cocktails ont terminé cette journée en beauté.

Le soir même, nous dînons dans le très chic Domaine Tarbouriech, maison familiale spécialisée dans l’ostréiculture et qui, après son établissement hôtelier, ouvre son restaurant gastronomique. Une belle soirée riche en expériences et en surprises. Pour la nuit, nous logeons à la Demeure Terrisse dans le centre-ville de Marseillan. Sa devanture est une porte très discrète donnant sur la rue, mais ne vous fiez pas aux apparences : cet établissement est dingue ! Cette bâtisse de charme abrite plusieurs appartements de haut standing à la décoration épurée et chaleureuse. On s’y sent bien, comme à la maison ! Un jacuzzi, un salon et une salle de sport y ajoutent de l’attrait.

  • De Marseillan à Sète – JOUR 5 (≈ 30 km)

Dimanche, dernier jour de blogtrip. Pour notre ultime tour de vélo, nous prenons l’itinéraire Marseillan – Sète pour environ 15km. Ce trajet est plutôt sympa à faire à vélo puisqu’il longe la côte. Les plages sont à quelques mètres. C’est d’ailleurs sur la promenade du Lido que nous déjeunons, au restaurant éphémère La Canopée. Une bonne adresse qui donne sur la mer, avec une cuisine méditerranéenne de qualité.

Nous profitons des dernières heures sur Sète pour découvrir des lieux sympas comme le quartier des pêcheurs de La Pointe Courte ou le Mont St-Clair pour un point de vue superbe sur la ville et ses alentours. Sète jouit d’une localisation exceptionnelle et de nombreux attraits !

Ce séjour résulte d’un blogtrip organisé par l’agence de relations presse aiRPur qui n’influence en aucun cas le travail effectué pour cet article et mes avis.

12 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: