Préparer son voyage en Islande

L’Islande est un pays qui fascine beaucoup de voyageurs. Il regorge de paysages grandioses et d’activités différentes selon les saisons et les régions. Dans ce pays de l’extrême où tout semble se vivre à 100%, nous nous sommes pas mal renseignés avant le départ histoire d’être bien préparés pour cette aventure. Voici quelques informations non négligeables pour organiser votre séjour en Islande.


L’Islande ce n’est pas une destination, c’est une aventure !


Se rendre en Islande

L’Islande fait partie de l’Espace Schengen et a donc accepté la libre circulation des personnes. C’est à dire qu’elle a levé les contrôles aux frontières pour les voyageurs en provenance des autres états membres, vous pouvez donc y entrer sans problèmes. Pour un séjour inférieur à 3 mois, les français, les belges et les suisses peuvent voyager en Islande avec une carte d’identité ou un passeport valide. Pour nos amis canadiens, un passeport valide au moins 3 mois après la date de retour est obligatoire.

De nombreuses compagnies aériennes desservent l’Islande et son aéroport se situe à 50km de Reykjavík. En passant par la compagnie low cost WOWAir (disparue depuis), nous avons payé un peu moins de 200€ A/R par personne en dernière minute. Aussi, sachez que l’été, en haute saison, le prix des vols peut facilement atteindre plus de 400€ A/R par personne.

Utilisez un comparateur de vols pour trouver le meilleur prix !

Les langues du pays

L’islandais est considéré comme la langue scandinave la plus compliquée. Quelle plaie, c’est tout bonnement imprononçable ! Mais rassurez-vous, la plupart des islandais parlent anglais. Vous pourrez donc très facilement vous faire comprendre si vous le parlez. Si vous souhaitez tout de même vous exercer voici un petit tableau récapitulatif sur l’alphabet islandais et sa prononciation.

Coût de la vie

L’Islande est une destination (très) chère. Il paraît même qu’avant la crise financière de 2008 les prix étaient multipliés par 2 ! Pour vous donner un ordre d’idée, l’essence est aux alentours de 2€ le litre, une pinte de bière est aux alentours de 7/8€ en happy hour, un pull en laine islandais aux alentours de 150€ et pour un restaurant comptez 20/30€ pour un plat seul par personne. Lors de la planification de votre voyage, les plus grosses dépenses seront le transport/location, le logement et la nourriture.

Le moyen de paiement le plus courant en Islande est la carte bancaire. Pensez cependant à vous munir d’espèces si vous logez dans des fermes isolées car les distributeurs seront moins présents. Sachez que les voyageurs peuvent se faire rembourser la TVA (de 11% à 24%) appliquée sur les achats effectués en Islande. Il faut pour cela se rendre au comptoir « Tax Refund » de l’aéroport et présenter le formulaire remis par le magasin. Le montant des achats doit être supérieur à 6000 ISK. Cette opération vous permettra d’être remboursé à hauteur de 15%.

Se déplacer en Islande

Il n’y a pas 36 solutions pour se déplacer en Islande. Cela dépendra avant tout de votre budget, du niveau de confort attendu et de la période durant laquelle vous voyagez.

Oubliez le train. Cela n’existe pas en Islande.

Le bus est un des moins chers notamment quand on voyage seul. Il existe plusieurs compagnies de bus islandaises cependant les services sont très limités en basse saison.

Le vélo pour les courageux. Si vous faites des recherches, vous verrez que certains ont eu l’idée de faire le tour de l’Islande à vélo, en été de préférence. Toutefois, il a ses limites…

L’auto-stop est envisageable et même très répandu dans ce pays. Il faut quand même être patient surtout dans les lieux plus isolés.

L’avion peut-être une bonne idée, surtout si vous manquez de temps. De nombreux islandais l’utilisent pour des vols intérieurs grâce aux petits aéroports présents dans le pays.

Téléchargez la carte en pdf des transports publics locaux pour vous aider !

Location de voiture

C’est le moyen de transport le plus utilisé par les voyageurs et la meilleure option. Pour avoir un bon aperçu des prix pratiqués par les agences locales, je vous conseille le site Guide To Iceland. Dans l’onglet « Louez une voiture » vous retrouverez le comparatif de toutes les agences de location. Les agences locales proposent des prix plus attractifs que les agences internationales.

Pour vous donner une idée du prix, nous avions choisi l’offre la plus attractive à savoir celle de IceRental 4×4 (que nous ne recommandons pas) pour environ 230€ les 4 jours de location. La voiture était une Suzuki Vitara. Aussi, je vous conseille vivement de choisir une voiture de style SUV/4×4 surtout en basse saison ! Avec les conditions météorologiques rudes de l’hiver, certaines routes des Hautes Terres sont difficiles d’accès voire fermées. Si vous faites beaucoup de route comme nous, prévoyez un plein tous les 2 jours environ et anticipez car il est plus compliqué de trouver des stations en dehors des villes.

Quand partir en Islande ?

La période à laquelle vous allez partir dépendra du voyage que vous souhaitez faire, des choses que vous voulez voir.

L’été (la haute saison de juin à fin août) : les températures sont au plus haut. Toutefois ne comptez pas trop dépasser les 12°C… Pas de gel ni de neige, mais des paysages verts et ensoleillés. C’est idéal pour les randonnées, l’observation des animaux et autres activités en extérieur. Vous expérimenterez le « soleil de minuit » et donc profiter de votre programme jusqu’à tard. Aussi, il y a de nombreux festivals durant cette période. L’inconvénient : prix et fréquentation au plus haut.

L’hiver (la basse saison d’octobre à avril) : il fait froid. Toutefois, c’est la meilleure période pour observer les aurores boréales si vous avez de la chance. Les paysages sont enneigés, idéal pour s’adonner à la randonnée sur les glaciers. Les conditions climatiques sont rudes, il faut être vigilant surtout sur la route. Les nuits polaires offrent seulement 3/4h d’ensoleillement par jour en décembre et janvier. L’avantage : les prix et la fréquentation sont au plus bas.

Les spécialités locales

Contrairement à la France, l’Islande n’est PAS une destination réputée pour sa gastronomie, à part si l’on parle insolite alors là, il y a de quoi dire… Pour les plats les plus curieux on notera :

Svið : tête de mouton bouillie servie telle quelle ou macérée dans du vinaigre.

Sviðasulta : pâté de tête de mouton fait à partir du Svið.

Lifrarpylsa : panse de brebis farcie d’un mélange d’intestins de mouton, foie et graisse puis cuite.

Súrsaðir hrútspungar : pain de testicules de bélier cuits dans du petit lait.

Hákarl : le requin faisandé, le plus célèbre ! Difficilement mangeable paraît-il…

Harðfiskur : poisson séché et salé.

Macareux : oui oui ça se mange. C’est même un met de choix dans les restaurants.

Concernant les courses, le mieux étant d’aller les faire dans les supermarchés Krónan ou Bónus (pour les moins chers) qui sont l’équivalent des Lidl en France.

Le logement

L’hébergement fera partie d’une des plus grosses dépenses de votre voyage (à part si vous dormez dans votre camper van). Le coût des hôtels n’est clairement pas donné, comptez environ 100€ pour une chambre double standard. Pour ce prix, sachez que très souvent le petit-déjeuner n’est pas compris et que les salles de bain/WC sont communs. Si vous souhaitez trouver un logement moins cher, voilà quelques conseils :

le camping : un peu à la roots, il faut aimer le vent et le froid… Pour cela, prévoir un bonne tente, des sacs de couchage de qualité et de l’argent en plus pour les douches souvent en supplément. Cette solution est bien sûr plus envisageable en été.

les camper van : dormir dans son van sera forcément une solution économique ! Attention toutefois de ne pas croiser de policiers car c’est normalement interdit. Mais avant de voir débarquer les forces de l’ordre…

les guesthouses : souvent elles proposent le couchage (parfois avec linge de lit) avec le petit-déjeuner pour le prix d’une chambre d’hôtel voire moins chère.

les auberges de jeunesse : elles sont très présentes en Islande et très pratique. Je ne peux que vous conseiller notre auberge : B47 Hostel à Reykjavík. Ici vous trouverez des chambres doubles voire quadruples. Pas de petit-déjeuner mais une grande salle commune avec coin cuisine et bar. Les WC et douches sont communs mais très propres et l’ambiance très calme.

Comment s’habiller en Islande ?

Prenez le temps de bien préparer votre valise/sac car si vous ne prenez pas les bons équipements, vous risquez de ne pas passer un bon séjour. Prenez des vêtements chauds et confortables ! Sachez que même en été où les températures sont plus clémentes (12°C au plus haut), il y a toujours beaucoup de vent. Pensez bien à toujours vous couvrir. Privilégiez les pulls, t-shirts pour mettre dessous et un coupe vent. Pensez aussi à des vêtements étanches contre la pluie. Les jeans et leggings ne sont pas vraiment adaptés pour les sorties en extérieur. Préférez des pantalons de randonnée, que l’on peut facilement trouver chez Décathlon ou Le Vieux Campeur. Des chaussures de marche sont plus que nécessaires. En hiver, écharpe, bonnet, gants indispensables !

Le Blue Lagoon : vaut-il vraiment le coup ?

Le Blue Lagoon est certainement le site le plus visité d’Islande et vous avez sûrement dû entendre parler de cet endroit au moins une fois. Cependant, les avis divergent sur cet endroit que certains trouvent trop touristique et trop cher alors que d’autres le conseillent comme LE lieu à ne pas manquer en Islande.

Le Blue Lagoon est une station thermale très prisée au milieu d’un champ de lave. L’eau, d’un bleu-vert laiteux, est puisée à 2000m sous terre et chauffée par la géothermie (38°C). Sa couleur s’explique notamment par la présence de sels minéraux, d’algues et de silice qui adoucissent et exfolient la peau. Le Blue Lagoon n’a pas toujours été autant touristique et les locaux venaient s’y baigner comme dans d’autres sources chaudes notamment pour découvrir ses propriétés bénéfiques citées plus haut. C’est une compagnie privée qui a aménagé l’endroit et qui l’exploite depuis 1992, faisant du Blue Lagoon un endroit « tendance ».

Certes, l’endroit est bondé de touristes et l’entrée standard est à 44€ par personne, de quoi rebuter bon nombre d’entre nous. Cependant, je pense que l’expérience vaut le détour car même pour ce prix là, le complexe propose pas mal d’aménagements (hors extras payants) : terrasse panoramique, hot spots, bains de vapeur, saunas, chute d’eau chaude. Nous avons choisi l’entrée standard qui comprend l’entrée + un masque de boue de silice. Nous avons également pris le service de navette (aéroport/Blue Lagoon/Reykjavík) qui a été très pratique notamment pour trouver notre hébergement puisque nous avons été déposés juste devant. Comptez tout de même 100€ par personne, un budget…). Vous l’aurez compris, le mieux est de vous faire votre propre avis !

Applis/sites utiles pour votre séjour

ー Pour trouver des restos sympas : Craving

ー Liste des bars et horaires des happy hours dans la capitale : Reykjavík Appy Hour

ー Visiter les lieux de tournages : FilminIceland.com

ー Carte des lignes des transports en commun : Publictransport.is

ー Le site de la météo islandaise : Vedur.is

ー Vérifier les horaires du coucher/lever du soleil : Weatheravenue.com

ー Connaître les horaires et lieu de départ du ferry pour les Iles Vestmann : Seatours.is

État des routes en temps réel : Road.is

ー Carnet de coupons pour des réductions (bars, restos, shopping etc…) : Icelandiccoupons.is


Retrouvez tous les articles sur notre voyage en Islande, en cliquant ici

10 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: