Sur les routes du Sud de l’Islande

Départ matinal le dimanche pour sillonner, au travers de la Route n°1, la magnifique région du Sud de l’Islande réputée pour ses nombreuses falaises, ses plages de sables noir, ses étrangetés et ses cascades parmi les plus impressionnantes du pays. C’est bien simple, dans cette région la plus développée après Reykjavík, vous découvrirez dans sa globalité tout ce que peut vous offrir l’Islande en terme de paysages !

C’est parce que le Sud du pays regorge de choses à voir que cette étape était très attendue (en même temps, laquelle ne l’est pas …). Sillonner les routes de la côte Sud c’est se prendre une grosse claque, car de Reykjavík jusqu’à Vík, nous en avons fait de belles découvertes … Cap au Sud mon Capitaine !

La cascade de Seljalandsfoss

Dans toute la région du Sud, de nombreuses routes secondaires mènent à des vallées aux contrastes saisissants ponctuées de chutes d’eau, parmi les plus vertigineuses du pays dont la célèbre Seljalandsfoss et ses 40m de haut.

Pour notre première découverte de la journée, nous nous sommes rapprochés de la chute de Seljalandsfoss qui est l’une des plus sympas. Je dis sympa car un petit sentier permet de passer derrière le rideau d’eau. Attention, douche assurée ! Toutefois, cette cascade est d’une telle majesté et d’une telle puissance … ! Une chose est sûre : on se sent tout petits à côté. Cela dit, une sacrée tempête m’oblige à vous partager des photos d’une qualité moindre…

La cascade de Skógafoss

Je ne pouvais pas ne pas vous en parler ! Cette chute de la rivière Skóga est la plus célèbre d’Islande. C’est donc vers Skógar, petit village d’une trentaine d’âmes bien trop connu malgré lui, que nous nous sommes dirigés par la suite puisque les deux chutes sont situées à quelques kilomètres l’une de l’autre. Le petit hameau est essentiellement connu pour abriter Skógafoss, cette cascade large de 25m et haute de plus de 60m qui lui donne son aspect massif et impressionnant ! Autant dire qu’elle est grandiose.

Il est même possible de monter par un escalier abrupte jusqu’à son sommet pour l’admirer d’un autre point de vue, mais la pluie qui s’abattait sur nous nous en a dissuadé de le faire. De plus, une légende islandaise raconte qu’un coffre renfermant un trésor se cacherait derrière le rideau d’eau… En tout cas, ne passez pas à côté de cette chute tellement mythique !

CONSEIL : si vous passer par ici à l’heure du déjeuner (et que vous avez une petite faim) je vous conseille L’Arcanum Café qui se situe au pied du glacier Sólheimajökull et qui est indiqué depuis la route principale par un petit panneau. C’est un petit bungalow en taule, qui ne paie pas de mine, mais qui est bien pratique pour se réchauffer et aller aux toilettes (comptez 100 ISK pour les utiliser sans consommer). Tout est préparé sur place et le choix y est : soupes, en-cas, sandwichs, boissons chaudes, eau, bières … Le wifi est également mis à disposition gratuitement.

L’étonnante épave du DC-3

Nous avons fait une halte non loin de là pour découvrir un lieu insolite et tellement prisé de tous : la fameuse épave d’un avion de l’armée américaine ! C’est sur cette plage de Solheímasandur que gît depuis plus de 40 ans l’épave du DC-3 de la US Navy. Une occasion trop belle pour ne pas aller voir ça de plus près ! On ne présente plus ces débris échoués au milieu de nul part qui fascinent tout le monde. Beh oui, c’est pas tous les jours qu’on se promène dans une carcasse d’avion digne d’un décor de la série « LOST » !

Toutefois, le site se mérite. Il y a encore quelques années, il était accessible en voiture. Il faut maintenant se garer sur un parking improvisé au bord de la Route n°1 et atteindre le site… à pied. Autrement dit, il n’est pas du tout indiqué et il faudra bien être attentifs sur la route pour ne pas louper ce petit parking (nous avons déduit sa localisation au nombre de voitures c’est pour dire …). Il vous faudra donc vous taper les 4km de marche sur un sentier au milieu de rien, à des kilomètres à la ronde. Un paysage de désolation avec pour point d’orgue cette épave fantôme. Une découverte hallucinante que l’on est hyper contents d’avoir faite ! Et la chose hyper sympa aussi, c’est de se retaper le chemin à pied en sens inverse … (mais tellement hypnotisés !).

La route qui mène à Vík, qui est ni plus ni moins que la Route Circulaire (n°1), est assez sympathique en terme de paysages. D’un côté, nous retrouvons des volcans, des montagnes, des glaciers majestueux qui s’étendent sur des kilomètres. Et d’un autre côté on peut apercevoir des plaines sauvages à l’herbe dorée et la mer à l’horizon. C’est la beauté des paysages faits de contrastes et tellement typiques du pays qui nous ont enchanté à chaque tournant !

La fameuse plage de Reynisfjara

Juste avant d’arriver à Vík, à 5km plus précisément, se trouve la plage de sable noire de Reynisfjara. Il paraît que ses falaises sont le refuge de milliers de macareux mais l’hiver pointant le bout de son nez, nous n’en avons pas vu un seul et nous nous sommes donc consolés avec les beautés naturelles qu’abrite le lieu. Et quel bel endroit ! Des cavernes sont creusées à même la falaise et les orgues basaltiques façonnés par mère nature sont les phénomènes géologiques que l’on peut admirer ici.

Nous avons essuyé une bonne grosse tempête en arrivant sur place mais le lieu valait vraiment le coup, puisque Reynisfjara fait partie des plus belles plages de sable noir du monde, à ne pas négliger donc.

Vík í Mýrdal

Nous atteignons finalement notre point de chute de la journée : le petit village de Vík. Saviez-vous que cette localité est la plus méridionale d’Islande mais aussi la plus pluvieuse ? Vík n’a pas grand intérêt en terme de visites mis à part sa plage de sable noire. Le village de 400 habitants sert surtout de base pour les voyageurs souhaitant visiter plus intensément la région du Sud notamment pour les randonnées sur les glaciers.

Ici à Vík, vous retrouverez surtout des restaurants, des boutiques de souvenirs et de nombreux logements (des auberges de jeunesse, aux B&B en passant par les hôtels). Un vrai petit village typiquement islandais sur la côte qui offre tout de même un cadre magnifique.

À la fin de cette journée chargée, nous avons rejoint Reykjavík pour notre avant dernière nuit. La fin de notre séjour en Islande se rapproche mais heureusement la dernière étape du voyage promet d’être encore riche en découvertes mais cette fois-ci dans une région un peu moins fréquentée que le Sud. To be continued

12 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :